Faire de la vie "une jungle plus fréquentable"....vaste programme n'est-ce pas ?

Et pourtant...loin d'avoir inventé ce concept, je tire ici cette expression d'un article récent de Raphaëlle Giordano à propos de son second roman Le jour où les lions mangeront de la salade verte, paru le 1er juin 2017. 

Pour ceux et celles qui ont pu être intrigués par le titre de ce message, je pense qu'il vous est désormais aisé d'en comprendre le sujet... ;) Pour ceux et celles qui me lisent déjà depuis un petit moment, le nom de l'auteur vous donne peut-être une impression de déjà-vu, et pour cause ...! C'est bel et bien sous la plume de Raphaëlle Giordano qu'a été écrit Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, son premier roman publié en septembre 2015 et devenu depuis un best-seller vendu à plus de 600 000 exemplaires dans le monde entier (chose que je ne savais pas encore lorsque j'ai voulu en faire profiter les lecteurs de ce blog l'été dernier, mais dont je ne suis pas surprise ;) ) ! Alors si vous ne l'avez pas encore lu, empruntez ! achetez ! en tous cas procurez-le vous vite ! Si vous avez besoin de vous faire une petite idée, n'hésitez pas à vous référer au message du 11 juillet 2016 sur ce blog ! Et dans la foulée, pensez au roman dont je vais vous parler maintenant ! Croyez-moi rien ne vaut deux "feel good books" comme ceux-ci pour démarrer du bon pied la rentrée ! Ils ensoleilleront vos soirées, vos pauses, vos tout débuts de journée...

J'ai lu récemment dans un des magazines flow  qu'à peine six minutes de lecture permettent de réduire le niveau de stress de 68%. Pour être une lectrice passionnée, je ne peux qu'appuyer cette étude avec enthousiasme !! Et je dois dire qu'à ce titre les romans de Raphaëlle Giordano sont parmi les meilleurs que j'ai lus ! Non seulement les intrigues sont légères, touchent à des situations pouvant exister au quotidien et sont racontées avec la pointe d'humour et d'ironie qu'il faut, mais ce qu'il y a surtout de formidable c'est qu'ils font partie de ces livres à la lecture desquels il est possible d'être complètement happé par l'histoire: ne pas seulement oublier ce qu'il y a autour de nous, le temps qui s'écoule mais également se mettre à distance de nous-mêmes. Ils sont de ces romans qui interpellent les lecteurs ! On a à la fois accès aux pensées, aux sentiments et émotions des personnages, mais aussi au regard du narrateur... Et voici qu'on se prend au jeu: on les juge plus ou moins durement, on les approuve, on a envie de les soutenir dans leurs projets, leurs avancées personnelles, on a envie de se moquer gentiment, de leur faire prendre conscience de certains comportements, certaines réactions... Vous est-il déjà arrivé de vous mettre soudainement à rire tout(e) seul(e) en lisant un livre, et de voir d'un seul coup les yeux interloqués, interrogateurs de ceux et celles qui peut-être vous entouraient à ce moment-là se tourner vers vous ? D'un seul coup, nous nous souvenons où nous sommes vraiment ;). Lecteur/lectrice...mais aussi acteur/actrice de l'histoire !! Ce qui est enfin super, c'est que ces livres recèlent des programmes de coaching romancés: plans d'attaque pour le développement personnel de Camille et Maximilien Vogue, en particulier, pour les deux romans...mais également pour toutes les Camilles en proie à la routinologie*, pour tous les Maximiliens ne sachant envisager d'autres moyens de s'imposer, de montrer leur puissance autrement que par la burnerie* (je précise que ce sont des mots inventés par Raphaëlle Giordano elle-même, pour en connaitre la définition...vous savez ce qui vous reste à faire n'est-ce pas ? ;) ). Nous avons tous des choses à apprendre de ces histoires, sans pourtant qu'elles ne ressemblent à des thérapies, à des leçons moralisatrices !! Elles sont divertissantes, rayonnantes, changent notre regard sur les choses en douceur, nous questionnent, nous poussent vers l'avant...et quand on referme le livre, on regrette que ces instants hors du temps soient déjà finis, mais la pointe de tristesse s'accompagne d'une étincelle beaucoup plus importante ! On se sent bien tout simplement !

Et puis...qui pourrait résister à une si belle invitation, à l'ouverture d'un livre ?

IMG_4763

Pas moi en tous cas !! ;)

Parlons maintenant plus précisément de...

IMG_4755

Bon je crois qu'il n'est plus nécessaire de vous répéter que c'est un fantastique roman à ne manquer sous aucun prétexte... ;) je vais donc à présent en évoquer l'intrigue pour achever de vous convaincre...si ce n'est pas encore fait !! ;)

Pour commencer, voyons un peu qui peuvent être ces "lions" ! Ce nom nous évoque à tous une image assez précise d'animal avec certaines caractéristiques pouvant lui être associées: félin plutôt impressionnant d'abord par sa "carrure", ensuite par son rugissement. Je ne sais pas pour vous, en ce qui me concerne, j'avoue n'avoir encore jamais approché un lion de ma vie...mais ce genre d'animal ne m'inspire pas vraiment confiance, j'ai plutôt envie de ne pas trop m'approcher, garder mes distances, et ne surtout pas faire quoi que ce soit qui puisse le contrarier. Les lions dégagent pour moi une puissance qui inspire le respect, certes, mais par la crainte, par un rapport de force qui peut sembler écrasant (sûrement si on n'en a que peu l'expérience). Bon, et bien ceci est la version animale...qui peut être transposée en version humaine !! Réfléchissez et quelques situations quotidiennes vous viendront certainement à l'esprit, car nous croisons tous les jours de telles personnes, ou nous constatons de notre part certains travers: manquer de considération et de respect envers les actions, les responsabilités d'un(e) conjoint(e), d'un(e) collègue, d'un(e) ami(e), d'un frère, d'une soeur..., les dénigrer pas forcément méchamment et en en ayant conscience, mais leur faire pourtant bien comprendre que face à nous, ce qu'ils font est dérisoire; en tant que patron(ne) ou autre chef d'équipe, ne pas reconnaitre la qualité d'un travail ou ne toujours pointer que les défauts, instaurer un climat de crainte, d'austérité, de méfiance au sein une entreprise-au lieu d'un environnement toujours marqué par le respect mais en utilisant d'autres leviers comme la bienveillance, la communication, le partage-parce qu'on ne peut imaginer d'autres moyens pour obtenir l'efficacité et s'imposer en tant que chef; imposer ses vues égocentriquement, monopoliser les conversations d'une voix haute au point de pouvoir oublier ceux qui sont autour, les réduisant à des auditeurs passifs, au lieu d'être des interlocuteurs participants de la discussion; être sûrs, en tant que parents, de faire le bien de leurs enfants en leur faisant part de leur expérience et en les "guidant" dans leurs décisions pour leurs études, leur avenir, croyant savoir mieux qu'eux ce qui leur convient et qui finissent par vouloir décider à leur place, entamant, même avec de bonnes intentions, la part de responsabilité et de liberté qui leur revient, avoir tendance à des jugements faciles mais frappants, des critiques gratuites sans en payer les pots cassés etc... Erigée en style de vie, ou se glissant malencontrueusement dans nos attitudes à l'occasion, la burnerie peut toucher tout le monde, les hommes aussi bien que les femmes ! Loin d'en être accoutumée je pense, je ne peux cependant pas affirmer être complètement immunisée certains jours face à ces comportements ;) ;) Mais ce n'est pas grave, du moment qu'on s'en rend compte et qu'on cherche à les corriger !

IMG_4755

Dans tous les cas, c'est bel et bien face à de tels archétypes de burnerie que Romane Gardener, à la tête de son entreprise "Sup' de Burnes", se trouve confrontée. Déburner la société est bel et bien devenu, pour cette "trentenaire passionnée et engagée", son cheval de bataille, voire même une affaire personnelle.... ;) Ses idées d'adressent aux principaux intéressés aussi bien qu'à leur entourage qui doit apprendre à se protéger contre la burnerie. A travers elle, Raphaëlle Giordano dévoile un programme très original, un "relooking intégral de posture et de mentalité", pour faire évoluer, réfléchir, avec beaucoup de justesse dans ses jugements et d'humanité !! N'hésitez pas à vous plonger avec les participants aux ateliers de Romane dans cette aventure en quête de leur propre puissance intérieure révélée avec davantage d'empathie, d'harmonie, d'amour, de créativité et générosité !! Retrouver la paix intérieure, peut-être laisser de côté certains principes inculqués et ancrés en soi pour être véritablement en accord avec soi-même et rayonner grâce à sa puissance intérieure et non inspirer la crainte !!! Bien sûr, pas évident...la preuve en est Maximilien Vogue, célèbre PDG d'un grand groupe de cosmétiques, homme d'affaires si charismatique et malicieux,  mais...terriblement sujet à la burnerie !! Le chemin est long pour le faire évoluer, mais faites-moi confiance, le "combat" qui en découle entre Romane et Maximilien est si divertissant et captivant. Qui aura le dernier mot...? Qui fera évoluer l'autre...? Qui transformera la vie de l'autre...? Je vous laisse découvrir la réponse et surtout vous délecter de leurs "luttes de pouvoir" pleines de rebondissements... Vous m'en direz des nouvelles !!

IMG_4755 - Copie

Avant de conclure, quelques-unes des techniques anti-burnerie que je préfère...

  • Le changement de disque: Il s'agit de prendre conscience de ses "bad disques" c'est-à-dire des mauvaises pensées ancrées dans nos esprits, et qui continuent de tourner en boucle dans nos têtes en déversant leurs idées qui bloquent nos capacités, entretiennent une vision négative de notre propre personne et nous empêchent d'évoluer sur certains points: "Je n'ai jamais su...", "un tel pense que...", "il faut être....pour se faire accepter/respecter", "si je fais...je perds..." ! Les mener au grand jour permet de travailler dessus et d'envisager la sortie de "yes disques" diffusant au contraire des idées valorisantes, pleines d'espoir, de confiance, d'optimisme: "Je sais...", "Je peux y arriver", "Je peux changer", "Ose et n'aie pas peur"...
  • Exprimer sa gratitude: On a parfois tendance à pointer uniquement ce qui va mal, les périodes noires, et c'est en général à ce moment qu'on voudrait demander de l'aide, remettre en question. En revanche, quand tout va bien, c'est normal ! On ne se pose pas de question ! Pourquoi ne pas inverser la tendance et apprendre à souligner les moments où l'on se sent bien, où les choses avancent comme on le souhaite, et surtout à exprimer sa gratitude, à remercier pour ce que la vie offre (même pour ce qui nous parait acquis et banal car on n'a jamais vécu autrement). Apprendre à reconnaitre sa chance, ce qui va bien dans notre quotidien est un excellent moyen pour développer des pensées positives, améliorer son bien-être général car on peut souvent se rendre compte que les moments sombres qu'on soulevait avant, sont beaucoup moins nombreux que toutes les grâces dont nous sommes comblés, que tous les instants de bonheur.
  • Les singes de la sagesse ou les trois petits singes: c'est un symbole d'origine asiatique constitué de trois singes dont un se couvre les yeux, le deuxième la bouche, et le dernier les oreilles. Il s'agit ici d'appliquer leur sagesse vis-à-vis de votre entourage. Le singe qui se cache les oreilles vous dit:"Sois vigilant à ne pas faire la mauvaise oreille." Offrez à l'autre une vraie qualité de présence et d'écoute. Le second qui se cache la bouche signale:"Sois vigilant à ne pas dire de mauvaises paroles." Bien sûr, cela consiste à rejeter toute parole prononcée à la légère sans en mesurer l'impact négatif, toutes paroles à visée destructrice, pour leur préférer des propos justes, bienveillants, bons. Enfin celui qui se cache les yeux intime: "Sois vigilant à ne pas avoir une vision faussée des situations." Se méfier des idées fausses, des jugements hâtifs, des préjugés et idées reçues qui aveuglent le regard et l'empêche d'être juste, objectif et d'avoir envie de pousser plus loin la connaissance de ceux et celles qui l'entourent.

 "Lire est un cadeau qu'il est bon de s'offrir aussi souvent que possible", ai-je lu dans flow...

A bon entendeur... !